La rédaction d’un cahier des charges

1- Introduction

Un Cahier Des Charges communément appelé CDC est un document (PDF, Word,…) qui permet d’expliquer les spécificités, les attentes et les contraintes d’un projet aux concepteurs (agences, freelances,…). En d’autres termes, le CDC est un élément essentiel dans la conception d’un projet qu’il soit digital ou pas.

Wikipédia définit le cahier des charges comme étant: “Un document formulant le besoin du client au moyen des fonctions détaillant les services rendus par le produit et les contraintes auxquelles il est soumis”.

Le cahier des charges sert donc à formaliser les besoins et à les expliquer aux différents acteurs afin de  s’assurer de la compréhension unanime du projet. Il permet notamment de cadrer les missions des acteurs impliqués, dont celles du directeur de projet (côté maîtrise d’ouvrage) et/ou du chef de projet (côté maîtrise d’œuvre).

Un CDC comprend un certain nombre de normes générales pour faciliter la compréhension à tous les concepteurs et pour limiter les risques de se planter dans celui-ci. La rédaction d’un cahier des charges dépend également du domaine de réalisation, d’autant plus que chaque projet a ses propres fonctionnalités et contraintes, et vise un objectif spécifique.

2- Différentes parties d’un CDC

Un CDC comprend essentiellement 3 parties: la définition du problème, l’expression fonctionnel ou contraintes et la proposition de solutions

1. La Définition du problème

C’est dans cette partie qu’il faut faire la présentation de l’entreprise :

  • parler de sa date création,
  • donner son activité principale,
  • quels sont les services ou produits vendus,
  • quel est son chiffre d’affaire
  • quels sont les principaux concurrents

Ensuite, expliquer les raisons de l’existence du projet en question, en quoi est-ce qu’il consiste? Quelle est la cible et donner les objectifs visés par ce projet? Et également donner un contexte au projet, c’est-à dire donner l’état actuel du projet et renseigner les études et analyses qui ont été déjà réalisées.

Cependant, on ne doit en aucun moment apporter des solutions de conception mais uniquement expliquer clairement le rôle de l’objet en question.

2. Les contraintes et les exigences

C’est la partie la plus importante, il s’agit de faire l’expression fonctionnelle du projet. Il faut absolument penser à tout en rédigeant cette partie.

Il faut décrire clairement ce que devra faire le produit fini du projet sans oublier le moindre détail. Lister toutes les fonctions possibles et leurs conséquences ou contraintes associées.

Revenons un peu en arrière sur la définition du CDC de wikipédia, nous avons vu que pour répondre au besoin du consommateur, le produit devra effectuer plusieurs actions, ce sont les fonctions.

Cependant ces actions ne doivent pas être effectuées n’importe quand et n’importe comment. Imaginez par exemple, dans une entreprise vous décidez de vous équiper d’un système de protection contre l’incendie. Bien sûr plusieurs facteurs entrent en compte, mais prenons le cas de l’extincteur automatique à eau, cette fonction ne doit pas s’exécuter n’importe quand et n’importe comment, sachant que vous disposez de papiers et de matériels électroniques partout, plutôt il faudrait d’abord qu’il y ait une détection d’un volume important de fumée et des alarmes incendie.

Chaque fonction et chaque contrainte est définie par un certain nombre d’informations la concernant :

  • Le Nom : c’est le nom que porte une fonction ou une contrainte
  • Ses Critères: il faut expliquer dans quelles conditions chaque fonction est considérée comme réalisée.

Une fonction peut être accompagnée de plusieurs critères.

  • Son Niveau: Si le critère de la fonction est défini en valeur numérique, le niveau serait la valeur associée à ce critère. Dans le cas de notre exemple, le niveau serait le volume de fumée détecté pour déclencher l’alarme incendie.
  • Sa flexibilité: On peut donner une flexibilité à un niveau, qui précisera jusqu’à quelles limites la fonction est considérée comme réalisée même si son niveau n’est pas strictement égal à celui préalablement donné.

Retenez bien, que votre projet soit digital ou pas, vous devez rédiger le texte du CDC clairement comme si vous écriviez un roman pour qu’il soit lisible par tous sans inclure de code.

3. Les solutions proposées

C’est dans cette partie qu’il faut mettre les propositions des pistes de recherche pour la réalisation de chacune des fonctions préalablement citée. Vous pouvez également inclure des livrables, les résultats attendus en terme qualitatif et quantitatif et les délais associés.

3- Exemple de rédaction d’un CDC d’un projet Digital

 

Partie 1:  La définition du problème

a- Présentation de l’entreprise

  • La date de création
  • L’activité principale
  • Services ou produits vendus
  • Axes de développement
  • Concurrents,
  • .…

b- Contexte du projet

  • Solution utilisée actuellement
  • Hébergement Utilisé
  • Le nombre de pages
  • Le moyen de paiement utilisé
  • Les documents concernant la charte graphique existante
  • Statistiques ( nombre d’inscrits, nombre de téléchargement, taux de conversion,..)
  • ….

c- Type d’application et qui en est la cible

  • Précisez le type d’application mobile que vous souhaitez réaliser, ça peut être une boutique en ligne, Réseau Social, Jeux, E-learning,…
  • Ensuite faire le profil de vos potentiels clients (persona), expliquer clairement qui sont les potentiels utilisateurs de votre application mobile.

d- Les objectifs de l’application

Il s’agit de détailler les objectifs attendus avec l’application mobile, en terme qualitatifs et quantitatifs.

Un objectif qualitatif pourrait être par exemple, d’augmenter le nombre de conversion par rapport aux visites effectuées,…

Objectifs quantitatifs:

  • Quel nombre de téléchargement souhaitez-vous avec votre application?
  • Combien de nombre d’inscrits espérez-vous ?
  • Quel volume de trafic visez-vous sur votre application ?

Partie 2: Les contraintes et exigences ou expression fonctionnelle

Il s’agit de lister toutes les exigences et contraintes de votre application mobile, à commencer par le périmètre du projet, l’équipement de votre cible et la charte graphique de votre entreprise à respecter.

a- Le périmètre du projet:

  • Votre application doit-elle être multilingue ?
  • Quel est le processus d’inscription ?
  • Quelles sont les solutions de paiement à intégrer ?
  • Votre application doit-elle fonctionner hors connexion ?
  •   ….

 b- L’équipement de votre cible

  • L’application devra est compatible avec quels supports ?
  • L’application devra t-elle être compatible avec le système Android, iOS, Apple, Windows?
  • Quelle sera la technologie utilisée ?

c- La charte graphique

  • Précisez vos exigences en terme de couleurs,
  • Quelles sont les polices à utiliser ?
  • ….

d- Les contraintes techniques

Précisez vos attentes concernant les besoins connexes à votre projet que le prestataire devra fournir :

  • Hébergement
  • Assurer la maintenance
  • Proposer des astreintes pour le dépannage
  • Formation à l’utilisation du back office
  • Intégrer des services: site web, CRM..
  • Quelles seront les solutions utilisées avec votre application:(Frameworks, template,…)

Partie 3: Les solutions proposées pour répondre à ce besoin

Il s’agit d’ajouter des exemples d’applications avec des commentaires, les choses que vous aimez sur d’autres applications par exemple la transition des pages, l’animation, la disposition des éléments,…

Vous pouvez également ajouter des maquettes et des prototypes concernant le résultat que aimeriez avoir avec votre application mobile.

 

Qu’en pensez vous? Et surtout, n’hésitez pas à partager vos avis et conseils qui peuvent être très utile à d’autres professionnels.

A très bientôt pour un nouveau tutoriel.

 

Laisser un commentaire

 

This is a demo store for testing purposes.

%d blogueurs aiment cette page :