Croissance d'une entreprise

Le Growth Hacking, bien prononcé, est un terme anglais qui sonne bien à l’oreille. Alors qu’est-ce que le Growth Hacking ? D’abord en avez-vous entendu parler ?

La définition générale du Growth Hacking c’est un ensemble de techniques et de moyens visant une croissance accélérée d’une entreprise ou d’un service, croissance accélérée pour la notoriété d’une entreprise, l’acquisition de clients, le chiffre d’affaire, etc. Dit comme ça c’est assez vague. On va creuser plus profond dans l’article, je promets.

Qu’est-ce que le Growth hacking ?

Premièrement, le Growth Hacking c’est plus un état d’esprit qu’un unisson de techniques ou d’outils. Dans les startups, les Growth Hackers sont généralement chargés d’accélérer la croissance de la base de données d’utilisateurs du service. Seulement, vue que les startups disposent généralement de peu de moyens, les Growth hackers doivent trouver donc des moyens très souvent peu conventionnels pour atteindre leurs objectifs. Au lieu d’utiliser des médias classiques comme la Télévision ou la radio qui coûtent cher, les Growth Hackers misent plus sur les réseaux sociaux et la viralité de Contenus marketing.

Accélération de la croissance

Ainsi, le Growth Hacking c’est un ensemble de techniques, d’activités et d’outils marketing visant à accélérer la croissance d’une entreprise ou d’un produit. Au lieu de passer là où tout le monde passe, le Growth Hacking consiste à trouver un raccourci qui permet d’atteindre les mêmes objectifs en effectuant le moins d’effort.

Matrice de AARRR

Matrice de AARRR du growth hacking

Le travail des Growth Hackers consiste à attirer des utilisateurs (Acquisition), à les faire utiliser l’application(Activation), à faire en sorte que les utilisateurs continuent d’utiliser le service (Rétention), à générer de l’argent avec les utilisateurs (Revenu) et enfin à trouver un moyen pour que les utilisateurs puissent recommander le produit à leur entourage ( Referral).

Process du Growth Hacking

Une campagne Growth Hacking commence d’abord par une analyse des données d’utilisateurs, une analyse du marché, une analyse psychologique, sociologique de la cible et des segments de la cible. Les growth hackers observent d’abord l’état du service et du marché avant toute chose.

Ensuite, il s’agira de brainstormer des idées pour les actions à mener pour la campagne du Growth Hacking. Toutes les idées sont bonnes, sans tabou ni restriction. On brainstorme, on génère des idées. Après, il faudra trouver un consensus sur les actions à faire et les délais puis prioriser les actions. Enfin, il faut Tester, tester et tester pour voir ce que cela donne. Et recommencez le process : Analyser – Brainstormer – Prioriser et Tester à nouveau, et encore.

Process de l'accélération de la croissance d'une Startup

Exemples de Campagnes Growth Hacking à succès

Hotmail

Saviez-vous que Hotmail est la 1ère messagerie gratuite ? Vous le savez maintenant. Alors qu’il n’avait pas le budget pour une campagne Marketing à succès pour la promotion de Hotmail, les fondateurs de la messagerie ont ajoutée « PS : I love you. Get your free e-mail at Hotmail » qui signifie « PS : Je t’aime. Reçois ton email gratuit via Hotmail » dans tous les mails envoyés depuis Hotmail par les utilisateurs. Ainsi, tous ceux qui recevaient des mails d’utilisateurs de Hotmail voyaient automatiquement ce message en bas du mail.

Cette campagne de Growth Hacking a permis à Hotmail d’exploser sa base de données d’utilisateurs. En 6 mois, la messagerie enregistrait 1 million d’utilisateurs, en 1 an, 12 millions d’utilisateurs.

AirBnB

Le Growth Hacking est à la base du retentissant succès de AirBnB. Fondé par des designers, AirBnB, manquait de notoriété et d’utilisateurs. Ses fondateurs ont eu la brillante idée de publier chaque annonce faite dans AirBnB dans le site de leur concurrent Craiglist qui disposait de plus d’utilisateurs. En quelques jours, beaucoup d’utilisateurs Craiglist ont découvert et adopté AirBnB qui avait un meilleur design.

Dropbox

Au début, Dropbox avait misé sur Google Adwords pour attirer du trafic et convertir ses visiteurs en clients. Simple et pratique mais cela leur coûtait très cher. Les growth hackers de Dropbox ont donc permis à leurs utilisateurs d’avoir 16 Go de mémoire gratuits dans Dropbox s’ils invitaient d’autres personnes à l’utiliser. Process assez simple qui a multiplié les ambassadeurs de Dropbox.

Conclusion

Pour conclure, sachez que le Growth Hacking c’est plus un état d’esprit que des techniques ou des outils. C’est une manière de penser, une manière d’agir, une façon d’optimiser, de trouver des failles. Le growth hacking c’est de la créativité rien que de la créativité face aux objectifs de croissance. Dans nos sociétés, on pense très souvent conventionnel, trop même je dirais. Il est important de se dire dès fois, je vais penser et agir autrement
Bakeli Session d'Avril

Comments

comments

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *